La reconstitution du visage de Marie-Madeleine

7ème congrès international de pathographie-08/09/17

Marie-Madeleine avait les pommettes saillantes, les cheveux sombres et le nez proéminent… ”

Le médecin légiste Philippe Charlier, spécialiste des énigmes médico-historiques, a reconstitué le visage de Marie-Madeleine. Il a présenté le résultat de son travail d’après 400 photos du crâne conservé dans la basilique de St Maximin , à l’occasion du 7ème congrès international de pathographie.

Nous avons appliqué des méthodes médico-légales et anthropologiques à un crâne considéré comme une des reliques les plus importantes de la chrétienté“, a expliqué à l’AFP Philippe Charlier, paléopathologiste et spécialiste français des énigmes médico-historiques, à la tête d’une équipe d’une dizaine de chercheurs de l’université de Versailles (St-Quentin-en Yvelines) qui a travaillé sur le projet pendant un an.”Il n’a pas été possible de sortir le crâne du volumineux reliquaire situé dans la crypte de la basilique”, a précisé le chercheur, “mais nous avons eu la chance de travailler sur des cheveux qui étaient anciennement adhérents au crâne et nous avons réalisé près de 400 photos du crâne pour réaliser une reconstruction 3D”.

Leurs résultats ont permis de confirmer ceux d’une expertise anthropologique réalisée par le CNRS en 1974, établissant que les reliques appartenaient à une femme, décédée quand elle avait une cinquantaine d’années, de type “Méditerranéen gracile” aux cheveux bruns foncés ou noirs. “Nous avons découvert qu’elle semblait appliquer de l’argile sur ses cheveux –dans un but soit antiparasitaire soit esthétique”, ajoute le chercheur.

 

Hits: 158

2 réflexions au sujet de « La reconstitution du visage de Marie-Madeleine »

  • 7 décembre 2017 à 20 h 13 min
    Permalink

    la datation carbone 14 a donné quoi comme précisions ???

    Répondre
    • 15 décembre 2017 à 23 h 11 min
      Permalink

      pas de possibilité de dater au carbone 14 qui détruirait trop de matière osseuse…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *